Des moyens insuffisants pour un premier pas en faveur de la biodiversité

Les VERT-E-S Fribourg saluent le travail du Service des forêts et de la nature (SFN) pour l’élaboration de la Stratégie cantonale biodiversité (SCB). Celle-ci permet enfin de reconnaître l’effondrement de la biodiversité comme un problème public d’importance majeure. Néanmoins, comme le souligne Bettina Beer, co-présidente des VERT-E-S Fribourg, “la manière dont le Canton compte réellement favoriser la conservation et la promotion de la biodiversité avec les maigres moyens en personnel prévus demeure un mystère. Le Conseil d’Etat doit créer plus de postes pour la biodiversité et cesser sa politique des contrats précaires et externalisés”.

Un manque criant d’ambition et d’objectifs

Le manque d’anticipation du Conseil d’Etat en matière d’enjeux environnementaux est particulièrement criant du point de vue des objectifs qu’il s’est fixés. En effet, la vision stratégique du Conseil d’Etat se limite à faire ce que la Confédération attend de lui depuis de nombreuses années, à savoir mettre en oeuvre les bases légales existantes. Pourtant, la science et la politique ne manquent pas d’objectifs : une coalition, regroupant des scientifiques et plus d’une centaine d’Etats, dont la Confédération, en appelle à atteindre 30% de surfaces protégées d’ici à 2030. Pour Julien Vuilleumier, député et co-président des VERT-E-S Fribourg, il s’agit de satisfaire au principe de réalité : “c’est au Conseil d’Etat de se donner les moyens de rendre ces objectifs réalisables, non à la réalité de s’adapter à la volonté du Conseil d’Etat.

Pour une politique de relance écologique en faveur de la biodiversité

La conservation et la promotion de la biodiversité sont l’occasion de créer de l’emploi et de la valeur ajoutée tout en favorisant une transition économique et professionnelle inéluctable à moyen terme pour la société. Pour ce faire cependant, il faudrait que le Conseil d’Etat ose mettre en oeuvre des politiques publiques de relance écologique (Green New Deal). Selon Gerhard Andrey, conseiller national des VERT-E-S Fribourg, “pour le bien des générations présentes et futures, et pour sauvegarder notre sécurité alimentaire, il est temps d’impulser un programme ambitieux et progressiste de relance écologique en faveur de la biodiversité, comme les VERT-E-S et le PS le proposent avec l’initiative Fonds Climat.

Vers la réponse à la consultation des VERT-E-S Fribourg (PDF)